Les Verts de Montreux

Accueil du site > 01. Editoriaux > Projet l’hôtel de ville : c’est NON

Projet l’hôtel de ville : c’est NON

Les montreusiennes et montreusiens ont clairement refusé le projet

dimanche 28 mai 2006, par Caleb Walther

Les Verts reconnaissaient tous que le projet avait à la fois des qualités et des défauts. Nous avions cependant été partagé sur notre position. La population a clairement montré qu’elle ne voulait pas de ce projet. Mais qu’en conclure et que faire maintenant ?

Oui, il faut se poser cette question, car plusieurs bâtiments communaux nécessitent d’importants réaménagements. De plus, ce projet permettait de moderniser l’Administration et sans la réunion des divers services, ce plan doit être revu.

Mais pour savoir ce qui est juste de faire maintenant, il faut essayer de comprendre ce que la population n’a pas voulu accepter dans ce projet. Il semble probable que deux éléments soient déterminants : le prix du projet et les conséquences "visuelles" de cette nouvelle construction.

Pour les partisans du projet, il n’était pas financièrement démesuré. Les citoyens n’ont pas été de cet avis. Il sera donc impératif de proposer une réponse meilleurs marché et donc plus simple.

J’espère que les montreusiennes et montreusiens ont également refusé ce projet parce qu’ils étaient sensibles à la préservation du quartier et particulier de l’espace vert. Sur ce point, les verts étaient tous d’accord et il est important de répondre à cette préoccupation.

Que faire alors ? On peut tout d’abord imaginer plusieurs modifications importantes. La police pourrait éventuellement s’installer définitivement à Clarens, là où elle entendait ne rester que le temps des travaux. On peut aussi imaginer simplifier un éventuel projet en ne créant pas un véritable hôtel de ville, mais juste un bâtiment administratif. je veux dire par là que l’on peut facilement supprimer la grande salle et réduire au maximum la partie accueil.

Une telle mesure réduirait fortement l’ouverture vers le public, mais permettrait de moderniser l’Administration tout en réduisant les besoins en surface.

Ce ne sont bien sûr que des pistes en l’air et qui ne répondent pas à une autre question fondamentale : s’il faut vraiment réunir l’administration, où le faire ? Comme des opposants le proposaient, on peut acheter le bâtiment Corbaz. Mais cette solution resterait assez coûteuse. On peut aussi imaginer reconstruire un peu à Etraz. Mais dans un projet plus simple et surtout, qui met en valeur l’espace vert actuel et lui donne plus d’importance.

Bref, il faut laisser un peu de temps passer, mais il sera important de proposer de nouvelles pistes, pistes qui devront tenir compte de l’avis clair de la population.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette