Les Verts de Montreux

Accueil du site > 06. Divers > L’alliance rose-verte

L’alliance rose-verte

Que signifie concrètement cette alliance et pourquoi nous la soutenons

samedi 5 novembre 2005, par Caleb Walther

Le Parti Socialiste et les Verts sont deux groupes différents mais qui partagent de nombreuses valeurs et objectifs. C’est pourquoi, à Montreux comme ailleurs, ces deux partis se sont rapprochés. A Montreux, cela se concrétise par une plate-forme commune. Mais qu’est-ce que signifie concrètement cette alliance ?

Pourquoi une alliance ?

Il apparaît plus facile et plus vivifiant de rester un maximum indépendant. Cependant, la politique nécessite de s’entendre et de trouver des majorités pour être utile. C’est pourquoi les deux partis se sont rapprochés. Comment trouver des majorités lorsque l’on ne peut pas s’entendre avec d’autres élus proches nous ?

Cela ne signifie pas que les deux partis sont semblables, mais que nous avons comme but de faire avancer nos objectifs communs. Ces objectifs communs ainsi que des mesures concrètes sont contenus dans un document, la plate-forme rose-verte. Le contenu de cette plate-forme est présenté sur cette page. Ce document ne contient donc pas l’ensemble des programmes de deux partis mais une partie commune. C’est parce que cette partie commune est importante que nous avons jugé nécessaire de nous allier afin de trouver des majorités.

En quoi les Verts sont-ils liés par cette alliance ?

Cette alliance est donc basée sur un document programmatique commun. Cependant, seuls les candidats à la Municipalité des deux partis s’engagent. Les conseillères et conseillers communaux ne sont pas liés par cette alliance. La plate-forme est certes acceptée par les deux partis, mais il est pour nous important que les membres de notre groupe restent libres. Comme il s’agit d’un programme commun, les deux groupes soutiennent régulièrement les mesures contenues dans la plate-forme. Mais il peut arriver que nous ne soyons individuellement pas en accord avec de telles mesures.

Notons encore une fois que l’alliance est basée essentiellement sur la partie commune du programme. Pour d’autres objectifs propres à l’un des deux partis, chaque municipal et chaque membre de notre groupe reste libre. Lorsque les socialistes ne sont pas du même avis que nous, c’est notre devoir de savoir parfois trouver ailleurs des majorités. Nous avons déjà montré que nous savions rester indépendants lorsque cela se justifiait. Mais rester indépendant dans notre coin ne nous semble pas efficace.

P.-S.

Les Verts ont formellement voté la nouvelle plate-forme pour la législature 2006-2011 le 3 novembre dernier.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette