Les Verts de Montreux

Accueil du site > 04. Conseil Communal > Motion de Ch. Bécherraz concernant les horaires scolaires

Motion de Ch. Bécherraz concernant les horaires scolaires

jeudi 13 octobre 2005, par Caleb Walther

Le socialiste Christian Bécherraz a développé une motion qui demande d’étudier la mise en place des horaires harmonisés à l’école enfantine et primaire ainsi qu’un accueil permetttant à qui le désire une école à journée continue.

Comme son nom l’indique cette motion vise à obtenir un accueil continu des élèves d’enfantine et primaire, c’est-à-dire leur prise en charge également pendant midi.

Cette motion demande d’étudier ce qui peut être fait au niveau communal. Pour les Verts, cette question doit être étudiée. En effet, la prise en charge des enfants pendant la journée est un problème pour les parents qui travaillent. Mais la réponse à apporter n’est pas si évidente, c’est pourquoi une étude sur ce sujet sera intéressante. Voici deux considérations ont été discutée au sein du groupe des verts.

Ne pas forcer les familles à adopter l’horaire continu

L’horaire continu est particulièrement adapté pour les familles dont le ou les parents travaillent. C’est souvent le cas (nottament dans pour les familles mono-parentales). Mais, certaines familles peuvent encore et aiment partager le repas de midi avec leurs enfants.

Il faut donc éviter que la mise en place d’une structure pour l’horaire continu force les familles à adpoter ce système. Le repas de midi peut être un moment important de la vie familiale. Il est donc essentiel de le préserver pour les familles qui peuvent se le permettre.

D’autres réponses ?

L’accueil des enfants est devenu nécessairre pour permettre aux parents d’exercer une activité professionnelle. Les structres ont déjà été développée à Montreux. Mais, il ne faut pas oublier que ce système coûte cher (environ 100.- par jour et par enfant, soit 2000.- par mois). La commune aide les familles qui en ont besoin, mais le prix global (famille+commune) reste élevé. Il semble donc plus raisonnable d’utiliser cet argent pour augmenter les allocations familiales pour les familles qui souuhaitent baisser leur temps de travail pour s’occuper au mieux de leurs enfants.

Compte tenu qu’accueillir un enfant en crèche coûte 2000.- par mois, des allocations supplémentaires pour celles et ceux qui décident de travailler moins ne devraient pas coûter plus chères. Mais force est de constater que ce n’est pas le système retenu et que ce n’est pas de la compètence communale que de modifier ce choix. C’est pourquoi, nous nous devons de soutenir le développement de structure d’accueil adapté aux besoins des familles.

P.-S.

Pour mémoire, le Conseil communal a récemment voté une aide pour développer l’accueil de la petite enfance dans notre commune.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette