Les Verts de Montreux

Accueil du site > 01. Editoriaux > Conseil d’Etat : Les Verts présentent deux candidats

Conseil d’Etat : Les Verts présentent deux candidats

dimanche 29 octobre 2006, par Caleb Walther

En décidant de présenter deux candidats, les verts ont-ils pris "la grosse tête" ? Malgré les récents succès électoraux, cette interprétation de la décision de l’assemblée des Verts me semble trop réductrice et même fausse.

Au contraire, il faut y voir une volonté de se donner les moyens d’influencer sur la politique vaudoise afin de pouvoir préserver notre environnement et répondre aux nouveaux défis que cela implique.

En partant à deux, les Verts ont voulu montré qu’il était temps d’aller de l’avant. Mais, pour aller de l’avant, cela suppose de trouver des majorités aussi large que possible pour mettre en oeuvre des mesures pour notre environnement. Les années récentes montrent bien que ces majorités se sont trouvées essentiellement à gauche. Mais nous avons aussi vu que dans certains cas, la gauche, surtout la gauche de la gauche, ne représentait pas un allié suffisamment solide (je pense par exemple à la défense du principe de pollueur-payeur ).

En décidant de présenter deux candidats, les Verts ont donc voulu signaler aux électeurs, qu’ils étaient prêts à s’ouvrir sur le centre et le centre-droite afin de trouver des majorités pour nos valeurs et nos propositions. Cela passe par un signal clair. L’alliance avec le POP, surtout avec leur candidat Joseph Zysiadis, n’était pas crédible pour une politique de rassemblement d’un maximum de citoyens derrières un projet d’avenir.

En conclusion, cette décision n’est pas une défiance envers le PS mais un besoin d’ouvrir le jeu, notamment vers les citoyens qui ne se retrouvent pas dans les partis mais qui ont pris conscience de l’urgence d’une politique environnementale véritable et déterminée. Comme le dit Ph. martinet, le second candidats des Verts : "La double candidature verte n’est pas un combat contre la gau­che de la gauche mais une volonté d’ouvrir le jeu et faire avancer des idées."

Reste à espérer que ce message sera compris et que les Verts sauront trouver au centre-droite également des alliés nécessaire pour notre avenir.

Répondre à cet article

2 Messages de forum

  • Ne prenez pas le centre droite pour des débiles ! A Yverdon, les verts mènent une politque de gauche contre la droite.

    Je pense que les verts ont plus leur place à gauche qu’à droite. Cela a été prouvé lors des ces dernières votations.

    denis

    Répondre à ce message

    • Conseil d’Etat : Les Verts présentent deux candidats 4 novembre 2006 08:07, par Caleb Walther

      Bonjour, je crois aussi que les verts ont leur place à gauche sur beaucoup de thèmes. Mais le problème ici c’est qu’il me semble difficilement acceptable de partir avec le candidat du POP. Non pas à cause de ce que défend le POP, là les Verts sont proches mais sur la manière de le faire.

      Essayer une ouverture sur le centre, c’est essayer de proposer de nouvelles manières de fonctionner pour défendre des valeurs communes et trouver des majorités différentes lorsqu’une une partie de la gauche se montre trop "dogmatique" comme on dit.

      Comme vous le dites très bien, cette démarche n’a pas le même sens partout et je veux bien croire que c’est difficilement concevable à Yverdon. A Montreux aussi, les relations entre les Verts et le PS sont bonnes.

      Selon moi, le problème, c’est la gauche de la gauche et surtout leur candidat. Ils ont montré sur beaucoup de sujet ne pas pouvoir sortir de démarches stériles. Selon moi, c’est un jeu trop dangereux. Cela ne signifie pas que les Verts puissent être comme 4a de droite pour autant.

      Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette